Logiciel Business Intelligence & Solution FPM : quelles différences et complémentarités ?

Le pilotage de la performance nécessite l’utilisation des bons outils en entreprise. Or, avec de nombreuses solutions d’informatique décisionnelle présentes sur le marché, des confusions existent entre BI et FPM.

En tant que DAF, savez-vous vraiment ce que réalise un logiciel de Business Intelligence avec vos données et quelles sont ses limites ? Connaissez-vous les principales différences et complémentarités avec une solution de FPM (financial performance management) ? LucaNet vous explique tout dans cet article.

C’est quoi la Business Intelligence (BI) ?

Le temps ne cesse de s’accélérer et la quantité de données de grandir. Les dirigeants d’entreprise exigent toujours plus de réactivité, afin de prendre leurs décisions à temps. Et les directions financières sont au milieu de ce tourbillon. Pour les aider, certains ont recours à des outils comme la Business Intelligence.

Quel est l’objectif de la Business Intelligence ?

Vous rencontrez indifféremment les mots de Business Intelligence, BI ou informatique décisionnelle. Ces termes regroupent l’ensemble des applications informatiques et processus pour collecter, stocker, traiter et restituer les données de l’entreprise de manière automatisée. Un outil BI vise donc à accompagner ses utilisateurs dans l’analyse de l’information de l’entreprise, afin de faciliter la prise de décision.

Quelles sont les principales phases d’un processus de Business Intelligence ?

En fonction de sa couverture fonctionnelle, un logiciel de Business Intelligence, réalise seul ou non l’intégralité des tâches d’une chaîne décisionnelle. Elle comprend 4 étapes :

  1. La collecte de la data auprès des différentes sources (ERP, logiciels métiers, CRM, réseaux sociaux, etc.). On parle de processus ETL pour Extract, Transform and Load, soit extraire, transformer et charger.
  2. Le stockage des informations dans un entrepôt appelé Data Warehouse. Ainsi, l’analyse de ces données peut s'effectuer partout dans l’entreprise.
  3. La restitution des données, afin que l’utilisateur puisse les exploiter correctement. À ce stade, il s’agit d’outils pour établir les reportings et tableaux de bord. C’est aussi la phase de la dataviz (la visualisation sous forme de rapports automatisés et conviviaux).
  4. L’analyse des informations par l’utilisateur final. Interviennent alors par exemple les cubes OLAP (On-Line Analytical Processing).

Quels sont les outils de Business Intelligence pour les entreprises ?

Selon l’équipement informatique de l’entreprise, le choix s’oriente vers un logiciel de Business Intelligence qui réalise le processus complet ou partiel :

  • Les outils de BI qui gèrent toute la chaîne de traitement de l’information. Ces solutions décisionnelles réalisent les tâches ETL ainsi que le stockage des données. Si l’entreprise ne dispose pas de son propre ETL ni d’entrepôt de données, elle s’oriente vers ce type de logiciel de Business Intelligence complet.
  • Les logiciels de Business Intelligence dits légers. Ils se concentrent sur les étapes de dataviz et d’analyse des données. Ils autorisent l’affichage d’informations de sources multiples de façon centralisée ainsi que la création et la diffusion de tableaux de bord.

Qui utilise un logiciel de Business Intelligence ?

En tant que directeur financier, vous êtes aux premières loges - avec votre équipe de contrôleurs de gestion - en matière de BI. Toutefois, le choix d’un outil décisionnel exige d’analyser les besoins et le type d’utilisateurs, au-delà de la finance. Car ces outils servent à diffuser l’information collectée, traitée et analysée à tous les responsables opérationnels et fonctionnels de l’entreprise.

Pourquoi combiner une solution FPM et un logiciel BI ?

Pour piloter la performance financière d’une ETI, l’utilisation d’un logiciel de Business Intelligence ne suffit pas. Voyons ensemble pourquoi et comment compléter cet outil avec une solution FPM.

Que fait une solution de pilotage de la performance financière (FPM) ?

Vous entendez parler de logiciel FPM  ? FPM signifie Financial Performance Management soit pilotage de la performance financière. Ce type d’application informatique procure toutes les fonctionnalités dans un seul outil :

  • gestion des données (intégration, collecte, validation et rapprochement intragroupe) ;
  • consolidation financière selon la norme IFRS16 ;
  • planification financière et budgétaire ;
  • reporting (rapport de gestion, BI et dashboarding, disclosure management et ESEF reporting).

Les différences entre BI et FPM

Les principales différences entre BI et FPM sont les suivantes :

  • Le logiciel de BI est centré sur le reporting. Il rationalise le processus de collecte, de navigation dans les données, de rapport et d’analyse. Le logiciel FPM va centraliser et simplifier tous les processus financiers au même endroit : il couvre ainsi la partie reporting financier bien sûr, mais aussi la collecte, la planification et l’analyse financière
  • Si les outils de Business Intelligence les plus complets permettent de recueillir des données de différents systèmes, ils ne peuvent pas les manipuler ou les modifier. De son côté, en plus de traiter des données issues des différents systèmes, le logiciel FPM permet d’aller plus loin en réalisant notamment des retraitements.
  • La maintenance et l’évolution d’une solution BI sont complexes. Les financiers dépendent souvent d’experts pour réorganiser les données. Alors qu’une solution FPM offre plus d’autonomie au DAF, puisqu’elle intègre des logiques métier finance pré-paramétrées et personnalisables.
  • Enfin, notez qu’un outil de Business Intelligence se contente de traiter uniquement les données passées. Il n’aide pas à construire les données prévisionnelles ou le reforecast de l’entreprise. Alors qu’une solution de FPM vous permet de traiter les données passées, présentes... mais aussi prévisionnelles !

Les complémentarités du logiciel BI et de la solution FPM

Un logiciel FPM se combine astucieusement avec une solution de Business Intelligence comme Microsoft Power BI. La solution FPM sait extraire et stocker les données dans un lieu unique. Elle apporte donc ces fonctionnalités à un outil qui réalise juste de la dataviz.

Par ailleurs, un outil FPM comprend des fonctionnalités de validation de la data. Ce processus garantit l’exactitude que ne peut assurer l’application BI.

Enfin, autant la Business Intelligence se concentre sur les données passées, autant un logiciel FPM travaille sur l’avenir avec des outils de planification, de prévision et d’élaboration budgétaire.

En résumé :

  • La complémentarité entre un logiciel de BI et une solution de FPM permet - via une seule connexion - une vision unifiée des données financières déjà retraitées et validées.
  • Selon les connexions, la création de rapports BI est possible directement depuis le front-end de la solution FPM.
  • Le FPM permet de se projeter (planification, prévisions, scénarios).
  • La BI permet de pousser le reporting plus loin, au-delà des tableaux financiers que sort le FPM, en produisant notamment des rapports sur des points opérationnels.

LucaNet, une solution complète pour vos processus financiers

Lucanet offre aux DAF une solution complète de pilotage de la performance financière (FPM). Notre outil accessible sur le Cloud s’interface aisément dans l’entreprise. Il se connecte aux différents systèmes informatiques qu’offre le marché du logiciel. Cette solution apporte efficacité, automatisation et traçabilité avec la réalisation de tous vos processus financiers dans le même outil.

Nous l’avons vu, un logiciel de Business Intelligence se complète aisément par une solution FPM pour plus d’efficacité dans vos processus financiers. Afin de mieux comprendre comment LucaNet peut apporter cette pierre à l’édifice dans votre direction financière, n’hésitez pas à nous contacter pour échanger sur notre technologie.

Tous les articles du blog

Articles liés